"Dark Island" de Vita Sackville-West

Publié le par Du soleil sur la page

 

Sa conscience aigüe de la dureté de la vie l'amenait à penser que tous ces bonheurs lui seraient arrachés si elle exposait ses sentiments profonds au grand jour. Pour elle, d'ailleurs, il ne s'agissait pas de solitude mais de jardin secret. C'était son trésor le plus précieux, elle en était d'autant plus fière qu'elle avait du mal à le défendre face à tous ces gens qui voulaient en apprendre sur elle, à commencer par sa mère avec son désir permanent de "tête à tête" qui ne menait à rien, et certains hommes, jeunes ou vieux, avides de l'approcher et même de l'embrasser. Elle était peut-être immature, mais sa philosophie personnelle l'inclinait à s'enfermer dans une forteresse imprenable en cherchant à tout prix à n'y laisser entrer personne;( p.25-26)

 

 

Editions Autrement, 253 pages, 2011

 

 

Quatrième de couverture

 

 

- Vous pouvez m'épouser si vous le souhaitez.. Mais je vous préviens, vous ne savez rien de moi et vous ne serez peut-être pas très satisfait de ce que vous apprendrez.

- Je ne crois pas être amoureux de vous. Il ne s'agit pas de ce qu'on peut appeler l'amour... Vous me faites peur et je sais que nous courons au-devant de tous les dangers. Mais je sais aussi que vous m'avez réveillé, et que je me sens vivant depuis que je vous ai rencontrée. En fait, je suis convaincu que vous êtes faite pour moi. [...] Voilà ce dont je suis sûr : je vous veux pour moi seul.

Lorsque Venn propose à Shirin de l'épouser, il ne l'a vue qu'une fois, une décennie plus tôt. Elle avait seize ans. C'était à Port-Breton, où Shirin allait en vacances. De la côte, elle pouvait contempler la petite île de Storn, qui la fascinait - elle lui vouait même un culte secret. Mais jamais elle n'avait imaginé s'y rendre, jusqu'à sa rencontre avec l'héritier de Storn : Venn Le Breton, qui l'emmena découvrir l'île. Dix ans plus tard, Venn ignore que c'est de Storn dont Shirin est tombée amoureuse. Devenu son mari, il fera tout pour la plier à sa domination perverse et repousser Cristina, l'amie intime de Shirin venue partager leur huis clos au château de Storn.

 

Eté après été, les Wilson emmenaient leurs enfants en vacances au même endroit. Il est possible que ce désir de rester fidèle à leurs habitudes soit à l'origine des tragiques évènements qui eurent lieu trente ans plus tard - la mort de deux personnages, un meurtrier échappant à la justice, innocenté par un magistrat indulgent. L'incapacité de Mr. et Mrs. Wilson à s'écarter de leur routine bien établie pourrait donc être tenue pour responsable de ces drames troublants qui touchèrent leur entourage, tristes épisodes dont heuruesement ils n'eurent jamais connaissance....

 

 

Ainsi commence  le récit de Shirin Wilson, dernière enfant de la famille Wilson, chérie par son père, en opposition constante avec sa mère qui se soucie de son caractère et de son avenir. Les Wilson vivent à Dulwich, une banlieue londonienne sans attrait. Shirin a seize ans, elle est jolie, intelligente et  indépendante. A cette époque, elle a déjà décidé de prendre des cours du soir avec la Croix Rouge pour devenir infirmière. Un soir,  le fils aîné invite Tracey, un collègue de travail, à dîner. Toute la famille est regroupée autour de la table. Tracey subjugue tout le monde, sauf Shirin- la retardataire qui le qualifiera par la suite de tapis de cheminée à longs poils noirs tout broussailleux... Ce soir-là, les Wilson décident de retourner sur leur lieu de vacances préféré: Port Breton. L'île de Storn au large , envoûte Shirin. C'est son rêve. "Je n'irai jamais, non jamais, pour rien au monde!"...elle voulait respecter le secret de ce lieu...Storn est un lieu sacré, à part , unique. Le symbole de l'amour... Cette année-là, la jeune fille railleuse va faire la connaissance du sombre et inquiétant jeune Lord de l'ïle : Venn Le Breton ainsi que de sa séduisante grand-mère...

 

Dix ans plus tard, les deux jeunes gens se retrouvent dans une soirée, à Londres. Shirin vient de divorcer de Miles Vane-Marrick un député réformiste arriviste , elle est mère de quatre enfants et paraît aux yeux de tous comme la plus séduisante femme et la plus mystérieuse aussi. Contre toute attente et en quelques jours, Venn Le breton décide de l'épouser et d'en faire sa propriété! Il l'installe à Storn...Etrange assemblage que ces deux-là !

 

L'indépendante et trépidante Shirin va devenir une femme exemplaire par son dévouement , aussi bien avec sa famille qu'avec les habitants de la région. Mais quelquechose aura changé en elle en épousant ce jeune homme. Je vous laisse découvrir la suite...

 

Vita Sackville-West évoque ce qu'elle connait bien : l'aristocratie anglaise , l'image de l'homme dans le mariage, les enfants qui apparaissent occasionnellement, la position des femmes dans le droit de succession, les amitiés particulières entre femmes...L'histoire est sombre, torturée. C'est avant tout un hommage au père , au rêve, à la liberté.

Est ce que j'ai aimé? Je suis une inconditionnelle de l'auteur. J'aime son écriture et cette atmosphère so british...

 

N.B.: Miles Vane-Merrick, premier époux de Shirin, est dans un autre livre de l'auteur que je lirai ultérieurement. Il s'agit de "Haute Société", sorti en 1932. "Dark Island" est, lui, sorti en 1934 donc sorte de suite mais je ne pense pas que cela ait beaucoup d'importance. Ce sont deux histoires indépendantes qui ont pour seul vecteur cet homme peu mentionné dans ce livre.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Je me disais bien que je connaissais ce nom, Miles Vane-Merrick ! J'ai adoré Haute-Société, et celui là m'a l'air aussi merveilleux.
Répondre
D
<br /> <br /> Oh oui, c'est à découvrir. Toi au moins, tu l'as lu dans le bon ordre! J'ai hâte de commencer Haute Société. Ce sera pour le printemps.<br /> <br /> <br /> <br />
A
Vivement que j'aie le temps d'extraire "toute passion abolie" de ma PAL !
Répondre
D
<br /> <br /> Mais oui, il le faut. Si j'ai bien vu, ce serait le premier que tu lirais de cet auteur...rêve et liberté au menu...<br /> <br /> <br /> <br />
A
Tu me donnes envie de découvrir cette romancière...
Répondre
D
<br /> <br /> Le premier que j'ai lu et qui m'a donné envie de poursuivre est "Au temps du roi Edouard" dans la collection "les cahiers rouges".  Il m'en reste deux à lire celui que j'ai cité et<br /> un autre sur son voyage en Asie avec son mari pendant les années 20. Si tu aimes les ambiances aristo-british du début du XX ème siècle, tu devrais apprécier...Bonne lecture!<br /> <br /> <br /> <br />