"Un juif pour l'exemple" de Jacques Chessex

Publié le par Du soleil sur la page


Editions Grasset, 2009, 102 pages

Quatrième de couverture 

Nous sommes en 1942: l'Europe est à feu et à sang, la Suisse est travaillée de sombres influences. A Payerne, rurale, cossue, ville de charcutiers "confite dans la vanité et le saindoux", le chômage aiguise les rancœurs et la haine ancestrale du Juif. Autour d'un "gauleiter" local, le garagiste Fernand Ischi, sorti d'une opérette rhénane, et d'un pasteur sans paroisse, proche de la légation nazie à Berne, le pasteur Lugrin, s'organise un complot de revanchards au front bas, d'oisifs que fascine la virilité germanique. Ils veulent du sang. Une victime expiatoire. Ce sera Arthur Bloch, marchand de bestiaux A la suite du Vampire de Ropraz, c'est un autre roman, splendide d'exactitude et de description, d'atmosphère et de secret, que Jacques Chessex nous donne. Les assassins sont dans la ville.

En 1942, au moment des faits, la petite ville bourgeoise de Payerne veut oublier qu'elle compte parmi ses cinq mille habitants, dix pour cent de chômeurs. Dés le début de la guerre, une partie des ces hommes est mobilisée dans l'armée fédérale mais "deux cents inaptes" au service traînent leur misère dans les cafés, survivant de combines et de coups de main. La crise des années trente dure et tue....des gens patibulaires se mettent à roder par routes et chemins, anneau de cuivre à l'oreille, mouchoir noir au maigre cou. Des mendiants sonnent aux portes. Des cafés sont pleins de râleurs. Mécontentement, pauvreté, viols, ivrognerie, accusations opiniâtres. La faute? Les gros,. Les nantis. Les juifs et les francs-maçons....

Les idées de l'Allemagne nazie font leur chemin à Payerne. Un certain pasteur Lugrin, antisémite forcené, aiguise, dénonce, caricaure et appelle un exemple fort. Il trouve un terreau fertile auprès des laissers pour compte et c'est un certain Arthur Bloch qui deviendra la cible  de ces hommes.

Jacques Chessex a huit ans au moment des faits et se souvient. "Au collège, j'étais assis à côté de la fille aînée de Fernand Ischi. Le fils du chef de poste de la gendarmerie qui a arrêté Ischi  était élève de cette même classe. Et le fils du juge Caprez, qui présidera le procès des assassins d'Arthur Bloch. Mon père dirgeait le collège secondaire et les écoles de Payerne. Il a eu Ballotte comme élève....Je me souviens des hymnes nazis, des vociférations de Hitler, des fanfares de la Whermarcht que les hauts-parleurs  et toutes les voitures du garage diffusaient sur la place de la Foire, à midi, à la sortie de l'école, par dessus les cloches des églises"

La mise à mort, par ces hommes sans courage, sans morale, portés par la haine et la bêtise, est révoltante. Au passage, on note l'attitude plutôt désinvolte de la police helvétique au moment de la disparition, l'aveuglement de toute une population....mais peut-on toujours tout prévoir? peut -on imaginer l'inimaginable si près de nous? l'auteur sonde les circonstances de cet assassinat qui n'ont cessé d'empoisonner sa mémoire et de l'entretenir, depuis tout ce temps dans un déraisonnable sentiment de faute.

Un livre-réflexion.

Une vidéo document sur l'affaire.


L'avis d'Antigone





Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
J'avais apprécié Le vampire de Ropraz. Je pense que je lirai aussi celui-ci.
Répondre
D
<br /> Je ne connais pas "le vampire de Ropraz" mais je l'ai vu citer. Je le note pour une prochaine fois. Merci Pimprenelle!<br /> <br /> <br />
Y
Merci beaucoup pour le lien vers la vidéo : très très intéressante ! Il faut que je lise ce livre tout de suite !
Répondre
D
<br /> <br /> j'ai trouvé aussi que la vidéo apportzit une source intéressante à l'écrit de Mr Chessex. Bonne lecturre, Ys.<br /> <br /> <br /> <br />
S
Cela fait un moment que je dis que je vais le lire. Il es très court, je vais me laisser tenter.
Répondre
D
<br /> Ce livre  a le mérite de rappeler des faits qui ne peuvent pas plaire aux gens de Payerne mais qui, au delà d'eux mêmes, nous interrogent sur notre possible attitude dans un tel<br /> contexte. Le livre n'est pas là pour accuser aujourd'hui mais pour faire réfléchir...<br /> <br /> <br />