Joyce Carol Oates

Publié le par Du soleil sur la page

  proposait "Nous étions les Mulvaney" de Joyce Carol Oates...je n'ai pas pu le lire...

... je vais quand même vous parler de deux autres livres de cette auteure que j'ai  découverts auparavant et qui, peut être, vous tenteront à votre tour...si ce n'est déjà fait.





Je vous en avait parlé ICI

******************************************************************************************************************************



Nulle et Grande Gueule, ce sont deux adolescents qui fréquentent le même lycée. Nulle c'est  Ursula,une jeune fille mal dans sa peau, trop grande et effacée. Grande Gueule c' est Matt, un garçon trés bien dans sa peau, populaire,  qui aime plaisanter  avec ses copains et qui ne réfléchit pas toujours quand il parle donc un jour il  lâche une phrase où il est question de poser une bombe dans le lycée et se retrouve au milieu d'une véritable tempête. Accusé, rejeté, tout le monde lui tourne le dos et le pauvre Matt est vite désemparé. C'est auprès de Nulle qu'il va trouver appui et ces deux là vont apprendre à se construire ensemble.

Ce livre parle de trahison, de jalousie, d'amitié, de rumeur, de pression médiatique. J'ai adoré!

Pour lire tous les commentaires sur "Nous étions les Mulvaney", allez chez Sylire ou chez Lisa, vous obtiendrez tous les autres liens.

Je parlerai de ce livre consacré à la famille ultérieurement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Merci à toi ! Je sens que je vais piocher plein de bonnes idées (de lectures comme de ballades) par ici !
Répondre
C
Je note dans mon carnet !
Répondre
D

Je viens de te rajouter à mes inspirations. Le bleu est ma couleur préférée...on devine pourquoi! Bonne
lecture, Céline


C
Nulle et Grande Gueule est le premier bouquin de Oates que j'ai lu, et il m'a fait tomber amoureuse de l'auteur. Il parle avec beaucoup de finesse de l'adolescence, de la difficulté à trouver sa place, à être heureux avec les autres ... Et, comment dire ?, la manière dont elle nous montre la paranoïa qui envahit le lycée et le quartier après la petite phrase de Matt est ... édifiante !
Répondre
D

En passant sur ton blog, j'ai vu que tu avais d'autres projets de lectures concernant cette auteure...je viens de prêter "Je vous emmène" à ma nièce, elle a beaucoup aimé aussi.


S
Le film dont tu parles avec Jodie Foster est "Les accusés", un très beau film, très dur.
Répondre
D

Oui voilà! merci Stephie.


S
J'ai le deuxième dans ma PAL, un jour donc...
Répondre
D

Oui, tu devrais aimer.